06 92 28 93 29

Descente dans le cratère du Piton de la Fournaise

Accueil / Randonnée / Escalade / Descente dans le cratère du Piton de la Fournaise

Visite au cœur du cratère Dolomieu.

Récupération d’un drone posé sous le belvédère.

Lundi 22 février 2016, Anne m’appelle désespérée : elle a posé son drone en catastrophe dans le cratère Dolomieu et souhaite le récupérer. Est-ce possible, sachant que l’engin se trouve une centaine de mètres sous le belvédère ?
Dans ma tête, les bords du cratère sont formés d’amas de blocs instables. Mais s’ils tiennent les uns sur les autres c’est qu’ils ne sont pas si instables que ça. Allons voir !

Comme nous montons au Piton de la Fournaise dans l’après-midi, plus personne ne se trouve là haut. Nous sommes cernés par les nuages mais le fond du cratère Dolomieu est visible ; des fumerolles s’en échappent. Dire qu’il émanent d’une coulée qui a plus de 5 ans !
Le spectacle est grandiose, c’est toujours un grand plaisir de se trouver ici.

Mais revenons au but de notre visite, le drone. Il est posé dans une pente de scories, une pente douce surplombée des ressauts verticaux. Sans cordes point de salut ! Un poteau indicateur couplé à un bloc que je coince dans une cavité feront un bon amarrage.
Les premiers mètres ne sont pas les plus raides et ils me renseignent sur la stabilité de l’édifice. Pas pire, Dame Nature a posé tous ce basalte en vrac mais il est relativement bien aggloméré. Il reste né en moins deux parties verticales, points clés de la descente et de de la remontée…

Bonne surprise, plus c’est verticale, plus les blocs sont gros et stables. Que du bonheur ! Je vais pouvoir remonter en grimpant sans trop solliciter la corde, cela m’évite de placer trop de systèmes anti-friction. En plus seulement 60 à 70 mètres de corde sont nécessaires pour atteindre la pente de scories où est posé le drone.
Pour aller tout au fond du cratère il en faudrait au moins six fois plus. Cela aurait été une autre histoire.

Le drone est récupéré, je remonte assez facilement au belvédère, bien contant d’avoir vécu une nouvelle expérience.Anne profite de la présence des cordes pour plonger à son tour dans la gueule du monstre.

En regardant une photo prise depuis le cratère Bory, j’ai la confirmation de n’avoir effectué qu’un saut de puce à l’intérieur du Dolomieu.

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Contactez-moi

vous souhaitez que je vous organise une randonnée avec de l'escalade, une session de canyoning?